FR  EN

Omnimax_may_09_2013

CHUM : des médecins négligent de payer pour des opérations non assurées

9 mai 2013
Selon Radio-Canada, « Des médecins du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM) n'ont pas payé l'hôpital pour des interventions de chirurgie esthétique non assurées par la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ). Le CHUM permet en effet à ses médecins d'utiliser ses salles d'opération pour des interventions chirurgicales au privé, même si plus de 8500 patients attendent d'y être opérés. Or, la direction du centre hospitalier universitaire tente de se faire rembourser des milliers de dollars par des chirurgiens qui auraient utilisé gratuitement les installations du centre hospitalier. Une vingtaine d'interventions n'auraient pas été payées.» Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

Selon vous, dans quelle mesure est-il approprié que des interventions de chirurgie esthétique non assurées par la Régie de l’assurance maladie du Québec soient menées au CHUM ?

78% des internautes québécois pensent qu'il est tout à fait ou assez inapproprié que des interventions de chirurgie esthétique non assurées par la Régie de l’assurance maladie du Québec soient menées au CHUM.
Et dans quelle mesure jugez-vous acceptable qu’une vingtaine de ces opérations n’aient pas été payées par les médecins ?

88% des internautes québécois jugent qu'il est tout à fait ou assez inacceptable qu’une vingtaine de ces opérations n’aient pas été payées par les médecins.
Croyez-vous que la location des installations médicales publiques pour des opérations privées est une bonne façon pour les hôpitaux d’obtenir des revenus additionnels ?

52% des internautes québécois croient que la location des installations médicales publiques pour des opérations privées soit une bonne façon pour les hôpitaux d’obtenir des revenus additionnels.
Et dans quelle mesure jugez-vous acceptable que ces installations soient louées au privé alors que 8500 personnes sont en attente de chirurgies ?

77% des internautes québécois jugent qu'il est tout à fait ou assez inacceptable que ces installations soient louées au privé alors que 8500 personnes sont en attente de chirurgies.
Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 29 avril au 2 mai 2013 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l’intelligence marketing à ce sujet).