FR  EN

Omnimax_september_20_2013

Conflit syrien: flambée du prix du pétrole à prévoir, jusqu'à 50 pour cent

20 septembre 2013
Selon Le Huffington Post Québec, « Le conflit syrien a déjà des répercussions importantes sur le prix du pétrole, mais si la situation s’envenimait et s’étendait aux pays alliés de la Syrie, le prix de l’essence à la pompe pourrait grimper de 40 à 50 pour cent. C’est ce que croient plusieurs experts, dont le maître d’enseignement de l’École des Hautes études commerciales de Montréal, Germain Belzile.»
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

Selon vous, dans quelle mesure est-il crédible que le prix de l’essence à la pompe puisse grimper de 40 à 50 pour cent à cause du conflit Syrien ?


45% des internautes québécois croient qu’il est tout à fait ou assez crédible que le prix de l'essence à la pompe puisse grimper de 40 à 50 pour cent à cause du conflit Syrien alors qu’un autre 45% ne croient pas que cela soit crédible.
Si une telle hausse de 40 à 50 pourcent du prix de l’essence à la pompe survient, croyez-vous que cela aura de graves conséquences négatives sur l’économie canadienne ?


85% des internautes québécois croient que cela aura de graves conséquences négatives sur l'économie canadienne.
Possédez-vous un véhicule automobile ?


77% des internautes québécois possèdent un véhicule automobile.
Si une telle hausse de 40 à 50 pourcent du prix de l’essence à la pompe survient, cesserez-vous d’utiliser votre véhicule automobile ?


Parmi les 771 personnes qui possèdent un véhicule automobile, 66% des internautes québécois ne pensent pas cesser l’utilisation de leur véhicule automobile si une telle hausse de 40 à 50 pourcent du prix de l’essence à la pompe survient.
Avez-vous l’intention de vous procurer un véhicule automobile prochainement ?


Parmi les 232 personnes qui ne possèdent pas un véhicule automobile, 18% des internautes québécois ont l'intention de se procurer un véhicule automobile prochainement.
Si une telle hausse de 40 à 50 pourcent du prix de l’essence à la pompe survient, cela sera-t-il un facteur suffisamment important pour vous faire renoncer à l’idée de vous procurer un véhicule automobile ?


Parmi les 42 personnes qui ont l'intention de se procurer un véhicule automobile prochainement, 44% ne considèrent pas une telle hausse comme étant un facteur suffisamment important pour renoncer à l'idée de se procurer un véhicule automobile.
Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 10 au 12 septembre 2013 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l’intelligence marketing à ce sujet).
 

Commentaires  

 
#4 Yannick Gagnon 23-09-2013 21:36
.
Citer
 
 
#3 Yannick Gagnon 23-09-2013 21:36
-
Citer
 
 
#2 Yannick Gagnon 23-09-2013 21:36
s/o
Citer
 
 
#1 Yannick Gagnon 23-09-2013 21:35
n/a
Citer