FR  EN

Omnimax_april_01_2013

Flaherty sabre dans les fonds de travailleurs québécois de la FTQ et de la CSN et dans les centres financiers

1 avril 2013
Selon Le Huffington Post Québec, « Le ministre Jim Flaherty a réservé une bien mauvaise surprise au secteur financier montréalais, jeudi, en annonçant l'élimination des crédits d'impôt dont bénéficient les fonds de travailleurs et les centres financiers internationaux (CFI) depuis les années 1980. »
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

Dans quelle mesure êtes-vous surpris par cette nouvelle ?

41% des internautes québécois sont très ou assez surpris par cette nouvelle.
Dans quelle mesure est-il approprié pour M. Flaherty d’éliminer ces crédits d'impôt selon vous ?

63% des internautes québécois pensent qu’il est assez ou tout à fait inapproprié pour M. Flaherty d'éliminer ces crédits d'impôt.
Selon vous, quelles seront les répercussions de ces coupures sur l’économie québécoise ?

54% des internautes québécois pensent que cela va nuire à l'économie québécoise.
Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 27 au 29 mars 2013 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l’intelligence marketing à ce sujet).
 

Commentaires  

 
#3 Jean-Claude Boucher 06-04-2013 11:10
C'est une décision idéologique pour nuire à l'économie québécoise.
Citer
 
 
#2 Josée Lessard 03-04-2013 09:46
L'empire contre-attaque!
Harper vs Speilberg

Encore un moyen pour appauvrir les petits épargnants,pour mieux remplir les poches de notre beau gouvernement.
Citer
 
 
#1 Mario Charron 02-04-2013 16:43
C'est une attaque directe aux contribuables québécois, tant au niveau personnel, puis qu'il touche principalement les petits épargnants qui n'auraient probablement pas les moyens d'avoir un REER sans ces crédits d'impôt, qu'au niveau collectif, puisque les fonds de travailleurs constituent un excellent outil de développement pour le Québec.
Citer