FR  EN

Omnimax_octobre_16_2013

Gaz de schiste: la compagnie Lone Pine Resources réclame 250 M$ en dommages

16 octobre 2013
Selon Le Huffington Post Québec, « Une compagnie incorporée aux États-Unis qui souhaitait exploiter le gaz de schiste logé sous le fleuve Saint-Laurent s'en prend au moratoire québécois sur la question et réclame 250 millions $ au fédéral. Lone Pine Resources — dont les activités sont concentrées au Canada — profite du fait qu'elle est enregistrée dans l'État du Delaware pour invoquer le chapitre 11 de l'Accord de libre-échange nord‑américain (ALÉNA).»
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

Dans quelle mesure êtes-vous en faveur qu’une compagnie incorporée aux États-Unis souhaite exploiter le gaz de schiste logé sous le fleuve Saint-Laurent au Canada ?


79% des internautes québécois sont peu ou pas du tout en faveur qu'une compagnie incorporée aux États-Unis souhaite exploiter le gaz de schiste logé sous le fleuve Saint-Laurent au Canada.
Selon vous, dans quelle mesure est-il approprié pour Lone Pine Resources de réclamer 250 millions $ au fédéral en réponse au moratoire sur le gaz de schiste au Québec ?


73% des internautes québécois pensent qu’il est assez ou tout à fait inapproprié pour Lone Pine Resources de réclamer 250 millions $ au fédéral en réponse au moratoire sur le gaz de schiste au Québec.
Selon Le Huffington Post Québec, « Dans une demande d'arbitrage datée du 6 septembre, la compagnie qualifie le moratoire québécois «de révocation arbitraire, capricieuse et illégale» de son droit d'exploiter le pétrole et le gaz du fleuve Saint-Laurent. » Dans quelle mesure êtes-vous en accord avec l’affirmation de Lone Pine Resources comme quoi le moratoire québécois sur le gaz de schiste représente une « révocation arbitraire, capricieuse et illégale» de son droit d'exploiter le pétrole et le gaz du fleuve Saint-Laurent ?


66% des internautes québécois sont assez ou tout à fait en désaccord avec l'affirmation de Lone Pine Resources comme quoi le moratoire québécois sur le gaz de schiste représente une « révocation arbitraire, capricieuse et illégale» de son droit d'exploiter le pétrole et le gaz du fleuve Saint-Laurent.
Selon vous, le moratoire sur le gaz de schiste devrait-il être levé ?


56% des internautes québécois pensent que le moratoire sur le gaz de schiste ne devrait pas être levé.
Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 9 au 11 octobre 2013 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l’intelligence marketing à ce sujet).