FR  EN

Omnimax_decembre_11_2013

Le président de la Monnaie royale canadienne impliqué dans de l'évitement fiscal?

11 décembre 2013
Selon Radio-Canada, « James Love, président de la Monnaie royale canadienne et proche de Jim Flaherty, a été visé par une poursuite d'évitement fiscal, réglée en 2011, par les héritiers d'un ancien premier ministre canadien.»
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

Dans quelle mesure êtes-vous surpris par cette nouvelle ?


52% des internautes québécois sont peu ou pas du tout surpris par cette nouvelle.
Cette poursuite ayant été réglée en 2011, croyez-vous que M. Love soit réellement coupable d’évitement fiscal ?


44% des internautes québécois pensent que M. Love est réellement coupable d'évitement fiscal.
Selon vous, à la lumière de ces événements, M. Love devrait-il démissionner de son poste de président de la Monnaie royale canadienne ?


60% des internautes québécois pensent que M. Love devrait démissionner de son poste de président de la Monnaie royale canadienne.
Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 3 au 6 décembre 2013 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l’intelligence marketing à ce sujet).
 

Commentaires  

 
#1 marie sol 13-12-2013 10:31
Il y a une chose qui est certain. lui il a parmi ses amis des avocats qui n'auront pas le choix que de l'aider à s'en sortir et ce à peu de frais. Tout le monde dans ce milieu là a eu besoin de l'autre pour frauder. Ils n'ont donc pas le choix que de s'entre aider. La commission Charbonneau est là pour nous donner une assez bonne idée de la façon que les gens qui sont au pouvoir font pour s'assurer d'y rester afin de pouvoir continuer à frauder.
Citer