FR  EN

Mme Nathalie Normandeau démissionne le 6 septembre 2011

29 septembre 2011
Mme Nathalie Normandeau a démissionné du poste de vice-première-ministre du Québec le 6 septembre 2011.

Êtes-vous au courant de l'affaire Nathalie Normandeau qui a démissionné du poste de vice-première-ministre du Québec le 6 septembre 2011 ?

66% des québécois sont au courant de l’affaire Nathalie Normandeau.





D'après vous, est-ce que Mme. Nathalie Normandeau met le gouvernement du Québec dans l'embarras en quittant son poste ?

Parmi les 664 personnes étant au courant de l'affaire Nathalie Normandeau, 49% des québécois pensent que sa démission n’affectera pas le gouvernement Charest.



Pourquoi dites-vous que Mme Nathalie Normandeau met le gouvernement du Québec dans l'embarras en quittant son poste ?

Parmi les 122 personnes pensant que la démission de Mme Normandeau met le gouvernement du Québec dans l'embarras, 35% mentionnent qu’il y a un mystère de plus au gouvernement et que cela sème le doute.



Pourquoi dites-vous que cela ne changera rien que Mme. Nathalie Normandeau quitte son poste du gouvernement du Québec?

Parmi les 323 personnes pensant que la démission de Mme Normandeau ne changera rien, 25% mentionnent que personne n’est irremplaçable.




Pourquoi dites-vous que Mme Nathalie Normandeau ne met pas le gouvernement du Québec dans l'embarras en quittant son poste ?

Parmi les 220 personnes pensant que la démission de Mme Normandeau ne met pas le gouvernement du Québec dans l'embarras en quittant son poste, 45% mentionnent que personne n’est irremplaçable.


Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 19 au 22 septembre 2011 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM – Association de la recherche et de l'intelligence marketing à ce sujet).