FR  EN

Amir Khadir : « Il faut un pacte entre le PQ et Québec solidaire »

7 novembre 2011
Selon La Presse, « Le coporte-parole de Québec Solidaire, Amir Khadir a annoncé le 27 octobre qu’il faut un pacte électoral entre le Parti Québécois et Québec Solidaire pour «défaire la droite» aux prochaines élections. M. Khadir estime que les difficultés actuelles du Parti Québécois rendent d'autant plus pertinente une forme d'entente pour défaire leurs ennemis communs: le Parti libéral et la future formation de François Legault ».
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

D’après vous, un tel pacte électoral entre le Parti Québécois et Québec solidaire est-il tout à fait, assez, peu ou pas du tout nécessaire afin de défaire la droite ?

56% des internautes québécois croient qu’un tel pacte électoral est peu ou pas du tout nécessaire.




Pourquoi dites-vous qu'un pacte électoral entre le Parti Québécois et Québec Solidaire est nécessaire afin de défaire la droite ?

Parmi les 336 personnes disant qu'un pacte électoral entre le Parti Québécois et Québec Solidaire est nécessaire afin de défaire la droite, 37% considèrent que l'union augmenterait la force de la gauche.



Pourquoi dites-vous qu'un pacte électoral entre le Parti Québécois et Québec Solidaire n’est pas nécessaire afin de défaire la droite ?

Parmi les 426 personnes disant qu'un pacte électoral entre le Parti Québécois et Québec Solidaire n’est pas nécessaire afin de défaire la droite, 14% considèrent que cela ne changera rien et que la droite va l'emporter de toute façon.


Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 31 octobre au 2 novembre 2011 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM – Association de la recherche et de l'intelligence marketing à ce sujet).