FR  EN

Unilinguisme anglais à la Caisse de Dépôt et Placement du Québec (CDPQ)

2 décembre 2011
Selon Radio-Canada, « le premier ministre Jean Charest a vivement réagi en apprenant que deux cadres de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) sont unilingues anglophones. L'Office québécois de la langue française (OQLF) a confirmé mener une enquête à la suite de plaintes d'un groupe d'employés concernant deux cadres d'une filiale de l'institution ».
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

D’après vous, dans quelle mesure est-il acceptable pour la CDPQ d’avoir des employés unilingues anglophones tels que le vice-président de l'exploitation et le vice-président principal ressources humaines et services corporatifs ?

81% des internautes québécois pensent qu’il est assez ou tout à fait inacceptable pour la CDPQ d’avoir des employés unilingues anglophones.
Pour quelles raisons dites-vous qu'il est acceptable pour la CDPQ d'avoir des employés unilingues anglophones ?

Parmi les 198 personnes pensant qu'il est acceptable pour la CDPQ d'avoir des employés unilingues anglophones, 35% considèrent que ce qui importe, c'est leur compétence et non la langue qu'ils parlent.
Pour quelles raisons dites-vous qu'il est inacceptable pour la CDPQ d'avoir des employés unilingues anglophones ?

Parmi les 805 personnes pensant qu'il est inacceptable pour la CDPQ d'avoir des employés unilingues anglophones, 40% considèrent qu'au Québec la langue officielle est le français.
Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 21 au 23 novembre 2011 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l’intelligence marketing à ce sujet).