FR  EN

Des bourses d'études pour devenir effeuilleuse à Windsor

19 septembre 2012
Selon Radio-Canada, « Le propriétaire de bars d'effeuilleuses à Windsor offre des bourses d'études afin d'attirer des femmes canadiennes à travailler dans son établissement. Rob Katzman, propriétaire du Leopard's Lounger and Broil et du Cheetah's, indique que ce programme est en place depuis plus de 10 ans. Depuis qu'Ottawa a statué que les immigrantes effeuilleuses ne pourront plus obtenir un visa de travail temporaire, M. Katzman a lancé une campagne publicitaire agressive. Ce dernier dit que 22 danseuses étrangères devront quitter le pays une fois leur visa expiré. »
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

D’après vous, dans quelle mesure est-il approprié d’offrir des bourses d’études afin d’attirer des femmes canadiennes à travailler dans un établissement de ce type ?

67% des internautes québécois disent qu’il est peu ou pas du tout approprié d'offrir des bourses d'études afin d'attirer des femmes canadiennes à travailler dans un établissement de ce type.



Et dans quelle mesure jugez-vous approprié la décision du gouvernement fédéral de ne plus octroyer de visa de travail temporaire aux immigrantes effeuilleuses ?

62% des internautes québécois jugent tout à fait ou assez approprié la décision du gouvernement fédéral de ne plus octroyer de visa de travail temporaire aux immigrantes effeuilleuses.



Et personnellement, si vous êtes ou si vous étiez toujours aux études, pourriez-vous considérer devenir effeuilleur ou effeuilleuse afin d’obtenir une bourse d’étude ?

8% des internautes québécois disent qu’ils pourraient considérer devenir effeuilleur ou effeuilleuse afin d'obtenir une bourse d'étude.



Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 11 au 14 septembre 2012 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l'intelligence marketing à ce sujet).