FR  EN

Omnimax_January_15_2013

Ottawa part à la chasse aux faux étudiants étrangers

15 janvier 2013
Selon le 24 Heures Montréal, « Le gouvernement fédéral est en train de construire un mur autour du système canadien de permis d'études pour les étudiants étrangers, de façon à empêcher les fraudeurs et les autres criminels de rentrer au pays. Le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, a proposé des modifications réglementaires au Programme des étudiants étrangers, qui feront en sorte qu'un permis d'études ne sera accordé à un candidat étranger que s'il fréquente une école inscrite sur une liste préapprouvée d'établissements d'enseignement, que les gouvernements provinciaux ou territoriaux considèrent comme légitimes et capables d'accueillir des étudiants internationaux. »
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

Dans quelle mesure jugez-vous appropriés les efforts du ministre de l’Immigration, Jason Kenney, pour empêcher les fraudeurs et autres criminels d’entrer au pays ?

81% des internautes québécois considèrent que les efforts du ministre de l'Immigration, Jason Kenney, pour empêcher les fraudeurs et autres criminels d’entrer au pays sont tout à fait ou assez appropriés.
Selon vous, dans quelle mesure l’imposition d’une liste préapprouvée d’écoles légitimes permettra-t-elle de réduire la venue de fraudeurs et autres criminels au pays à titre d’étudiants étrangers ?

49% des internautes québécois pensent que l'imposition d'une liste préapprouvée d'écoles légitimes permettra de réduire assez ou beaucoup la venue de fraudeurs et autres criminels au pays à titre d'étudiants étrangers.
Selon vous, les modifications règlementaires proposées rendront-elles l’accès plus difficile aux étudiants légitimes ?

42% des internautes québécois pensent que les modifications règlementaires proposées rendront l'accès plus difficile aux étudiants légitimes.
Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 8 au 10 janvier 2013 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l’intelligence marketing à ce sujet).
 

Commentaires  

 
#1 jean-Marc Gallant 18-01-2013 09:29
Je pense que effectivement, les étudiants étrangers légitimes vont avoir plus de difficulté à s'inscrire et que les fraudeurs vont toujours trouver les moyens pour contouorner ces difficultés. Le fait d'avoir des écoles reconnues `travers le pays est une bonne chause en soit. Toutefois, comment va-t-on orienter les étudiants étrangers?
Citer