FR  EN

Omnimax_December_19_2012

Une vie entre les mains de la Cour suprême

19 décembre 2012
Selon 24hMontréal, « Hassan Rasouli est plongé dans le coma et maintenu artificiellement en vie depuis qu'il a contracté une infection postopératoire au cerveau, il y a deux ans. Son épouse et sa fille le visitent chaque jour, convaincues que son état s'améliore. La famille d'Hassan Rasouli, une famille musulmane, refuse que les médecins, qui jugent son état permanent et sans espoir, le débranchent sans son consentement. « Les souhaits médicaux d'une famille, basés sur la religion ou toute autre valeur, ne doivent pas dicter le niveau de soins requis», plaide l'avocat d'un des médecins d'Hassan Rasouli, Harry C. G. Underwood. Il en coûte entre 500 et 1500 $ par jour pour maintenir Hasan Rasouli en vie. »
Les citations sont rapportées textuellement et ne sont pas éditées.

Dans quelle mesure jugez-vous appropriée la phrase : « Les souhaits médicaux d'une famille, basés sur la religion ou toute autre valeur, ne doivent pas dicter le niveau de soins requis » ?

64% des internautes québécois pensent que la phrase : « Les souhaits médicaux d'une famille, basés sur la religion ou toute autre valeur, ne doivent pas dicter le niveau de soins requis » est tout à fait ou assez appropriée.
Dans quelle mesure jugez-vous acceptable que les coûts quotidiens de 500$ à 1500$ afin de maintenir M. Rasouli en vie soient payés par les contribuables ?

71% des internautes québécois pensent qu’il est assez ou tout à fait inacceptable que les coûts quotidiens de 500$ à 1500$ afin de maintenir M. Rasouli en vie soient payés par les contribuables.
Ce dossier étant maintenant présenté devant la cour suprême, selon vous, celle-ci devrait-elle trancher en faveur…

64% des internautes québécois pensent que la cour suprême devrait trancher en faveur des médecins.
Méthodologie:
- Ce sondage en ligne a été réalisé par MBA Recherche auprès de 1000 internautes québécois âgés de 18 ans et plus.
- Ce sondage s’est déroulé du 12 au 14 décembre 2012 et les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge.
- Ce sondage ayant été réalisé avec un échantillon de convenance, le calcul de la marge d'erreur n'est pas applicable.
- (consulter le site de l'ARIM - Association de la recherche et de l’intelligence marketing à ce sujet).
 

Commentaires  

 
#3 Mars 02-01-2013 22:55
Qu'est-ce qui dicte le niveau de soins requis finalement? Je pense que cette question mérite plus qu'un sondage d'opinion populaire. C'est un débat important qui décide de la vie ou de la mort d'une personne, peu importe sa nationalité ou sa religion! C'est arrivé, ça arrive et ça va arriver encore. Si on ne peut pas avoir confiance aux spécialistes, à qui se référer pour évaluer le "bon" niveau de soins requis?
Citer
 
 
#2 mylaine grandmaison 02-01-2013 16:29
c'est les medecins qui devrais prendre la décision seul eux peuvent savoir son état de jour en jour
Citer
 
 
#1 Marcel Flageol 22-12-2012 10:16
C'est nous qui payons alors on debranche car il n'y a aucun retour à la vie normale
Citer